Alcool et tabac

Les méfaits du tabac et de la cigarette sur la santé sont bien connus : cancers, maladies cardiovasculaire, vieillissement de la peau, jaunissement des dents

Pourtant, on parle encore peu des conséquences que la cigarette peut avoir sur la sexualité des fumeurs, et notamment sur leur libido.

Effets du tabagisme sur la sexualité

cigarette dangereuses pour la sexualite
Effets du tabagisme sur la sexualité

Le lien entre la consommation de tabac à long terme et les troubles de l’excitation est bien connu et démontré. Et bien que les troubles sexuels puissent provenir de causes multiples, le tabac peut et doit être considéré comme un facteur de risque en soi, du moins en ce qui concerne la survenue d’un trouble de l’excitation. En effet, le tabagisme est un facteur de risque cardio-vasculaire reconnu.

Etant donné que les troubles de l’érection ont comme principale cause organique des troubles vasculaires, on comprend que le tabac et la nicotine, de part leur effet délétère sur l’irrigation, auront un impact très négatif sur la sexualité du fumeur.

Ce point commun entre les troubles érectiles et les maladies cardio-vasculaires, ainsi que les manifestations souvent plus précoces de l’atteinte des artères péniennes par rapport aux coronaires est à l’origine du concept de “symptôme sentinelle” étant donné que la dysfonction érectile pourrait être un signe avant-coureur de pathologies cardio-vasculaires plus étendues.

Le trouble érectile peut ainsi apparaître plusieurs années avant les premiers signes cardiaques. Cet effet délétère du tabagisme sur l’intégrité des vaisseaux semble dépendant de la dose et de la durée de la consommation. Certaines études décrivent une augmentation pouvant aller jusqu’à 40% de troubles érectiles chez les fumeurs réguliers.

Le tabac est nocif pour l’érection

La plupart des études montrent comme on l’a vu une atteinte de la phase d’excitation sexuelle chez l’homme et chez la femme. Cependant l’effet négatif du tabac ne se limite pas aux troubles de l’excitation et de l’érection.

Cet effet négatif se manifeste aussi en ce qui concerne la fertilité, laquelle peut être diminuée chez les fumeurs et fumeuses et peut engendrer des complications obstétricales bien connues .

Il a en outre un effet anti-oestrogène qui a pour conséquence une ménopause précoce de plusieurs années. Enfin, diverses maladies comme des infections sexuelles ou la maladie de la Peyronie, peuvent être favorisées ou aggravée par le tabac.

L’alcool responsable de l’impuissance

Si quelques verres semblent donner confiance en soi, le revers de médaille est rude. Ne parlons pas du verre de trop qui peut complètement ruiner votre soirée, mais bien des effets de l’alcool sur votre métabolisme au niveau érectile.

À court terme, en ralentissant le système nerveux sympathique , l’alcool induit un ralentissement des systèmes respiratoires et circulatoires. Entrainant là-aussi un afflux sanguin plus faible et de moins bonne qualité. L’effet étant bien plus immédiat et visible, allant jusqu’à la « panne » complète, le rapprochement est plus facile à faire.

Sur le long terme les carences en vitamines, principalement B, entrainent des insuffisances cardiaques dont la gravité peut aller bien plus loin que la simple gêne sexuelle. Une diminution du désir sexuel, et donc de la capacité érectile, peut également résulter des dommages fait au cerveau par une consommation régulière.

Les drogues, très dangereuses pour la sexualité

Du fait de leur mode de fonctionnement varié les drogues ont différents impacts sur les capacités érectiles. Et si certaines d’entre elles sont communément associées à une augmentation des performances sexuelles, le bilan à moyen et long terme est tout autre.

L’effet du cannabis est relativement évident. Le ralentissement du rythme cardiaque et du système nerveux amène respectivement un manque d’afflux sanguin et un déficit hormonal préjudiciable à l’érection. L’aspect souvent régulier de la consommation de cannabis ayant tendance à pérenniser cet état.

Le cannabis étant la plupart du temps fumé avec du tabac, les problèmes découlant de ce dernier s’ajoutent à l’équation, avec un effet accru sur les vaisseaux sanguins.

Les drogues opiacées et opioïdes agissent principalement sur la production d’hormones. Une diminution du désir sexuelle, et donc des troubles érectiles, en découle. Même la prise du viagra ne pourra ren changer.

Évaluer cet article


Modifié: 2019-08-28